La province de Namur, au coeur de votre quotidien

Description de la formation - Bachelier Infirmier (RSG)

 

La vision holistique et les valeurs humanistes enseignées lui permettront de co-créer et de soutenir des projets de soins pertinents dont le bénéficiaire sera perçu comme un partenaire privilégié actif dans l’équipe pluri-professionnelle.
Par sa posture soignante, le professionnel portera son intérêt sur « le soin, dans ses diverses expressions, auprès des personnes, des familles, des communautés et des populations qui, en interaction continue avec leur environnement, vivent des expériences de santé » (Pépin, Ducharme, Kérouac, 2017).

L’infirmier adoptera une pratique éthique fondée sur une démarche clinique en mobilisant différents savoirs (disciplinaires ou empruntés) et en intégrant les nouvelles technologies dans une visée écologique, salutogénique, transculturelle, sécuritaire et qualitative.
Par conséquent, les diagnostics infirmiers, les interventions infirmières et l’évaluation des résultats seront basés sur un jugement clinique dans les domaines de la promotion de la santé, de l'éducation à la santé, de la prévention de la maladie, des soins urgents, des soins curatifs, des soins chroniques et palliatifs.

Sa pratique réflexive et sa pensée critique lui permettront également de mobiliser différents savoirs pour réfléchir à son action afin de garantir un travail de qualité et d’initier sa formation continue.
Durant sa formation, le futur infirmier sera amené à acquérir des compétences en méthodologie de la recherche, en anglais scientifique, en épidémiologie et en statistiques afin d’être sensibilisé à l’importance de la recherche et des savoirs scientifiques dans l’évolution et le développement de sa profession.
L’infirmier pourra donc collaborer à la recherche ou encore décider de poursuivre des formations complémentaires lui permettant d’acquérir davantage de compétences dans ce domaine.
En outre, le professionnel soignant sera formé à être co-responsable du développement ou du maintien de l’organisation de santé dont il fait partie. Il aura recours à ses compétences de communication professionnelle pour interagir avec assertivité en prenant des décisions responsables afin d’assurer une gestion efficiente et continue des soins dans un contexte donné. Ces compétences lui permettront d’exercer un leadership clinique qui promouvra une pratique éthique respectueuse des règles déontologiques/législatives tout en visant l’amélioration des politiques de santé.

L’apprenant pourra donc construire son identité professionnelle et son projet professionnel dans une dynamique d’épanouissement personnel.