La province de Namur, au coeur de votre quotidien

Economie Générale et Appliquée

Cours dispensés à :

Haute Ecole de la Province de Namur
Catégorie Economique
Campus Provincial
Rue Henri Blès 118-190
5000 NAMUR
Tél: 081/776791
Bac.developpement@province.namur.be

Code cours :

E_BCDD_B1_ECO

Nombre d’heures/année : 30
Titulaire(s) :

Alex LUMPALI

Nombre d’ ECTS : 2

CONNAISSANCES PREALABLES
Le français comme langue de l’enseignement et le niveau de connaissance associé aux critères d’inscription dans l’enseignement supérieur

 

OBJECTIFS
Ce cours est une introduction à l’économie générale et appliquée ; L’économie comme science sociale s’intéresse d’une part au comportement humain dans des situations de rareté des ressources et d’autre part, comment les individus, entreprises et gouvernements prennent-ils leurs décisions quant à l’allocation de ressources limitées pour satisfaire des besoins illimités?
Dès lors, dans un programme de développement durable, ce cours vise à développer, chez les étudiants débutants, la capacité de s’approprier des fondamentaux de la science économique liés essentiellement aux modes et choix de production, de consommation et des quelques politiques économiques. Le but étant de doter nos étudiants des outils de lecture des faits économiques et sociaux et qui sont indispensables à la compréhension des problèmes et défis pour un développement harmonieux et solidaire du monde d’aujourd’hui et de demain.
Le caractère appliqué de la formation conduit à la présentation des enseignements théoriques comme éléments de réponse aux questions que se posent les différents acteurs de l’économie. En ce sens, le cours sera plus orienté vers l’aide à la résolution des problèmes que vers l’amélioration de l’axiomatique fondamentale en sciences économiques.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

Plus concrètement, au terme de ce cours, l’étudiant devra:

  • Connaître et établir des liens entre quelques notions fondamentales en microéconomie et en macroéconomie;
  • Comprendre les prises de décisions économiques des consommateurs, entreprises et gouvernements dans des marchés différents;
  • Mieux comprendre la conjoncture économique et les problèmes de l’heure;
  • Être mieux informé, développer des analyses pertinentes et critiques sur des sujets de développement en général, du développement durable en particulier et dans l’approche pluridisciplinaire

 

CONTENU
Le cours présente d’abord une introduction qui passe en revue les profondes mutations de l’économie mondiale depuis les deux dernières décennies (chute de mur de Berlin et triomphe de l’économie du marché sur l’économie centralisée, développements importants des transferts internationaux, diffusion de nouvelles technologies basées sur le progrès scientifique et technique…)
En dépit de ces avancées, il convient d’appréhender une série des problèmes (la multiplicité de besoins dans l’économie moderne et la pression sur les ressources, le vieillissement de la population et par conséquent le financement de leurs retraites, la concurrence des pays émergents, l’instabilité financière mondiale, l’évolution préoccupante de l’environnement…) et les effets sur le système de production, le fonctionnement difficile des organisations et des institutions, le manque ou la  perte de bien-être d’une grande partie des populations aussi bien à l’échelle des Nations qu’à l’échelle du monde. Et au-delà, dans la recherche des solutions durables, comprendre la nécessité impérieuse d’agir sur les quatre piliers du développement durable (le social ; l’économie, l’environnement, la démocratie participative) pour répondre, promptement, aux besoins des générations sous deux critères: intra générationnel et intergénérationnel.

Pour éclairer, faciliter la compréhension globale des défis et conférer ces outils indispensables aux futurs acteurs du développement durable, il est donc essentiel d’aborder quelques fondamentaux présentés dans les chapitres suivants :

  1. Le domaine de l’économie
Ce chapitre aborde :

  • l’objet de la science économique (satisfaction des besoins illimités sous contrainte des ressources, la notion de bien
  • La nature et la méthode de la science économique (méthodologie reposant sur trois domaines d’études : la microéconomie et la macroéconomie)
  • Les grands courants de la pensée économique (le courant libéral dont le courant libéral classique et le courant libéral néoclassique ; le courant marxiste et le courant keynésien)
  • Modèle d’organisation de la société et système économique (tableau récapitulatif des principaux courants de la pensée économique et leur caractéristique)

  2. Le circuit économique

  • quels sont les agents économiques et quelles sont les opérations qui les caractérisent, qu’est–ce qui créée les ressources et quels sont les emplois qui sont faits de celles-ci
  • notion de flux (réel et monétaire)
  • Rôles des institutions financières et des administrations dans un circuit complexe
  • Interdépendance économique entre Nations (flux avec le reste du monde)
  • Nature et portée du phénomène d’interdépendance entre Nations

  3. La production

  • La notion de production (marchande et non marchande)
  • Valeur ajoutée et mesure de la richesse (PIB, RNB disponible, Dépense intérieur brut ou DIB)
  • Limites de la mesure de la production (notion du bonheur brut international et de l’IDH)

  4. Le Travail

  • Aspects qualitatifs et quantitatifs du travail
  • Productivité et notion du capital humain

  5. Le capital et le progrès technique

  • Le capital et l’investissement

Le capital (technique, fixe, circulant) et l’investissement (FBCF)
La productivité du capital et le choix d’investissement

  • Le Progrès technique : nature et rôle

Le phénomène du progrès technique
Le rôle du progrès technique sur la production et sur l’utilisation des facteurs de production

  6. Le système productif

  • La place relative des différents secteurs

La notion de branche et de secteur
L’évolution des trois grands secteurs

  • Le rôle du secteur public productif

Evolution historique et sectorielle des contours du secteur public
Les spécificités de la production publique marchande

  • La concentration et l’internalisation de la production

La concentration
L’internationalisation de la production

  7. La répartition primaire

  • Schéma de la valeur ajoutée et subvention d’exploitation
  • Eléments explicatifs de l’évolution des revenus primaires des ménages

Le constat des inégalités
De l’inégalité à l’exclusion

  8. La redistribution

  • Les fondements de la redistribution

Fondements sociaux et économiques
Egalité et efficacité

  • Les instruments de la redistribution

Les prélèvements obligatoires
Les revenus de transfert

  • L’efficacité de la redistribution

Le poids des prélèvements obligatoires et l’efficacité ré distributive
La croissance des revenus de transfert et la crise de la protection sociale  
 

9. La consommation et l’épargne

  • Les déterminants de la consommation et de l’épargne

Le comportement du consommateur et de l’épargnant
Les différentes formes de consommation

  • Les déterminants sociologiques de la consommation

La fonction de la consommation
Théories explicatives du niveau de consommation

  • Evolution actuelle de la consommation de l’épargne

  10. Les consommations collectives et l’évolution du monde de la consommation

  • Les consommations collectives

La nature de la consommation collective
Le financement et la fourniture des biens collectifs consommés
Les enjeux économiques de la consommation collective

  • L’évolution du monde de consommation

L’observation de l’évolution du mode de consommation
Les facteurs explicatifs de l’évolution du mode de consommation

 

BIBLIOGRAPHIE

  • Albertini, J.M., L’économie en 200 schémas, Les Éditions de l’Atelier, 1994.
  • Bellehumeur, A., La micro-économie et l’entreprise, Gaëtan Morin éditeur, 1993.
  • Bellehumeur, A., L’organisation industrielle au Canada, Gaëtan Morin éditeur, 1994.
  • Bouret, R. et A. Dumas, Économie globale : À l’heure de la mondialisation, Éditions du  Renouveau pédagogique, 2009.
  • Denis, H., Histoire de la pensée économique, 2ème édition, Presses universitaires de France, 2008.
  • Dupuis, F., Guide pratique des concepts et théories économiques : Pour mieux comprendre l’économie et les marchés financiers, Desjardins Études économiques, 2007.
  • James, E.M., Les agents économiques. Une introduction à la microéconomie, Groupe Beauchemin éditeur, 1998.
  • James, E.M., L’économie globale. Une approche de résolution de problèmes, 3e édition, Groupe Beauchemin éditeur, 1996.
  • Leroux, F., Introduction à l’économie de l’entreprise, 3e édition, Gaëtan Morin éditeur, 1992.
  • Mankiw, N.G., G. Belzile et B. Pépin,  Principes de macroéconomie,  Groupe Modulo, 2010.
  • McConnell, C.R., S.L. Brue, et G. Tremblay, Économie globale, McGraw-Hill, 1994.
  • Parkin, M., R. Bade et B. Carmichael, Introduction à la macroéconomie moderne, 4ème édition, Éditions du Renouveau pédagogique, 2010.
  • Roy, D. et R. Munger, Économie globale : les principes fondamentaux, Groupe Modulo, 2008.

METHODOLOGIE et SUPPORTS DE COURS
Le support de ce cours se trouve sur e-bac
Les enseignements reposent sur la participation des étudiants. En effet, la méthode active sera privilégiée.
Elle consiste à rendre les étudiants actifs et les amener à s’investir dans leurs apprentissages. A travers des nombreuses questions et différentes situations d’actualité et de recherche, elle les stimule à être coproducteurs de leurs savoirs, les pousse à une plus grande autonomie, à l’initiative, à la créativité, à la mise en pratique des connaissances et à la motivation.
Cette méthode est usitée, aussi, dans ces variantes telles :

  • la méthode interrogative qui favorise une relation plus vivante entre les étudiants et le professeur, suscite l’attention et l’intelligence, la réflexion et la mémoire ainsi que l’analyse structurée des contenus… ;
  • l’apprentissage par une situation problème. L’étudiant est confronté à un problème et doit pouvoir le surmonter, le résoudre en faisant, évidemment, appel aux contenus de cours aussi bien théorique que d’études de cas dont il peut se servir pour concevoir, élaborer, asseoir et mettre en œuvre un plan.

Sans tomber dans l’ex cathedra, l’enseignant présentera des courts exposés, des productions écrites ou orales.  Il va également promouvoir des travaux individuels et de groupe ; des recherches documentaires et des enquêtes.

 

INVESTISSEMENT SUPPLÉMENTAIRE ATTENDU DE L’ÉTUDIANT
Afin de s’assurer une plus grande culture générale, il est conseillé aux étudiants de suivre l’actualité économique, notamment à travers les médias comme canal Z, de lire aussi régulièrement que possible les articles à caractère économique dans la presse écrite, les notes ou articles des différentes organisations qui militent en faveur du développement économique et du développement durable.
 

EVALUATION
Les étudiants sont évalués sur les compétences visées dans ce cours. Outre la restitution des connaissances théoriques, la mobilisation de celles-ci leur permettra d’aborder des situations-problèmes et de produire une analyse sur un sujet donné. Lors de l’analyse, l’étudiant démontre également ses capacités d’établir des liens entre différents des sujets et dans l’approche interdisciplinaire du programme de développement durable.Il doit être en mesure de recourir à l’actualité, de sauvegarder la cohérence et la clarté de ses réponses.
Trois côtes fusionnées permettront d’établir une côte annuelle sur 20 points.

  •  les travaux pratiques (individuel et de groupe) sont côtés sur 40 points
    • L'interrogation sur 40 points
  • L'examen équivaut à 60% des points
  • Côte annuel = 100% ramenés à 20 points, le max de la côte finale (TP, interro et examen)

Ce cours est un prérequis pour l’accès à l’année académique suivante.