La province de Namur, au coeur de votre quotidien

Organisation de l’entreprise

Cours dispensés à :

Haute Ecole de la Province de Namur
Catégorie Economique
Campus Provincial
Rue Henri Blès 118-190
5000 NAMUR
Tél: 081/776791
Bac.developpement@province.namur.be

Code cours :

E_BCDD_B1_ORGA

Nombre d’heures/année : 30
Titulaire(s) :

Alex LUMPALI

Nombre d’ ECTS : 2

CONNAISSANCES PREALABLES
Bonne connaissance de langue d’enseignement et niveau recquis pour l’admission à l’enseignement supérieur

 

OBJECTIFS
L’entreprise est à la fois un concept et une réalité complexe et multiforme. Pour son organisation, il est essentiel de la cerner dans ses divers aspects notamment, sa fonction qui permet d’analyser ses rapports au marché, ensuite identifier en quoi consiste sa production et en contrepartie de laquelle elle est perçue comme centre de distribution des revenus. Cet aspect conduit à une réflexion générale sur les finalités de l’entreprise et d’accorder une attention particulière à sa fonction sociale.
Dès lors, le cours d’organisation d’entreprise vise à donner à l’étudiant des outils nécessaires lui permettant de comprendre et d’analyser l’entreprise face à ses choix, notamment de production dans un monde ou la prise de conscience sur les défis, dicte une réorientation stratégique vers la mission première de celle-ci, celle de servir la collectivité en assurant l’intérêt général et par conséquent en prenant en compte les aspects environnementaux et sociaux
Plus particulièrement, les enseignements doivent concourir à l’acquisition, par l’étudiant, des principes fondamentaux sous-jacents à la politique générale de l’entreprise, mais également les bases de la démarche méthodologique de l’analyse économique de l’entreprise. En appréhendant les besoins et les exigences de l’entreprise dans un contexte d’une économie globalisée et des défis d’équilibre et de bien-être des populations à l’échelle du monde, l’étudiant développe des capacités d’analyse critique sur les missions diverses de l’entreprise, ses choix et sa capacité d’y répondre.  

 

CONTENU
Trois parties seront abordées dans ce cours

1. Introduction à l’entreprise

  • Qu’est-ce qu’une entreprise : fonction économique
  • Entreprise et marché
  • Entreprise et production
  • Entreprise unité de répartition des revenus
  • Finalités de l’entreprise
  • Fonction sociale de l’entreprise
  • Entreprise et décision

2. Organisation et structure de l’entreprise

  • Qu’est-ce qu’une organisation

- L’organisation, une réalité complexe
- Les composantes d’une organisation
- L’efficacité de l’organisation

  • Structure de l’entreprise

- Les différents types de structures
- Les déterminants de la structure
- Structures formelles et structures informelles
- Les tendances d’évolution des structures d’organisation

3. L’entreprise et son environnement

  • Relations de l’entreprise et son environnement

- L’aspect multidimensionnel de l’environnement de l’entreprise
- Le caractère instable et évolutif de l’environnement de l’entreprise
- L’entreprise et son environnement local et régional
- L’entreprise, maillon de sa filière industrielle

  • Entreprise et intérêt général

- La comptabilité entre la politique économique de l’Etat et les objectifs de l’entreprise
- La responsabilité sociale de l’entreprise

 
NB : Ce plan n’est pas figé et pourrait, éventuellement, subir des modifications en fonction de la transversalité des matières des différents cours tels que le Management de projet en entrepreneuriat durable, l’économie de l’environnement ou encore l’économie générale appliquée.

 

BIBLIOGRAPHIE

  • Eymard-Duvernay, F. (2004). Economie politique de l’entreprise. Paris : La Découverte, collection Repères.
  • Généreux, J. (1992). Introduction à l’économie. Paris : Editions du Seuil.
  • Bouba-Olga, O. (2003). L’économie de l’entreprise. Editions du Seuil, collection Points.
  • BRAUDEL F., LABROUSSE E. (1976), Histoire économique et sociale de la France, 3 volumes, Paris, PUF.
  • BRAVERMAN Harry (1974), Travail et Capitalisme monopolistique, Paris, Maspero.
  • BRICARD Georges (1934), L’organisation scientifique du travail, Collection Armand Colin.
  • CALVERT M.A (1967), Mechanical Engineer in America, Baltimore.
  • CHEVALIER Jean (1945), Organisation du travail, 5sème édition, Dunod.
  • FITCH C.H (1882), « Report on Manufacture of Interchangeable Mechanisms “, Tenth Census, pp. 33-34.
  • FOLLET M-P (1896), The speaker of the house of representatives, Longmans Editions, Green, New York.
  • FOLLET M-P (1918), New State, Longmans Editions, Green, New York. Réédition en 1998 chez Pennsylvania UP.
  • FRIEDMAN Georges (1946), Problèmes humaines du machinisme industriel, Paris, Gallimard.
  • MARSHALL Alfred (1890), Principles of Economics, Cambridge, traduction française, Principes d’économie politique”, 1971, Paris.
  • METCALFE (1885), The cost of Manufactures and the Administration Workshops, Public and Private, New York.
  • MONTMOLLIN M., PASTRE O. (1984), Le taylorisme, La Découverte.
  • MOUSLI M. (2002), Mary Follett, Diriger au-delà du conflit, Village Mondial.
  • MOUSLI M. (2002), Mary Parker Follett, l’anti-Taylor, Alternatives économiques, n°206, septembre, pp. 72-73.
  • NELSON D. (1975), Managers and workers, Origins of the New Factory System of the United States, 1880-1920, Madison, The University of Wisconsin Press.
  • PEAUCELLE J-L (2003), “Henri Fayol, inventeur des outils de gestion”, Paris, Economica.
  • Abraham-Frois, G. (1998). Entreprises et organisations. In G. Abraham-Frois, G. Caix, P. Hugon, P. Liou & F.
  • Renversez (Eds.), Dictionnaire encyclopédique Economie (pp. 168-174). Paris : Dalloz.
  • Bachelard, G. (1938, 1983) La formation de l’esprit scientifique. Paris : Vrin.
  • Baudry, B. (2003). Economie de la firme. Paris : La Découverte, collection Repères.
  • Beitone, A., Cazorla, A., Dollo, C. & Drai, A.M. (2001). Dictionnaire des sciences économiques. Paris : Armand
  • Colin.
  • Bosserelle, E. (2000). Economie générale. Paris : Hachette.
  • Braudel, F. (1988). La dynamique du capitalisme. Paris : Flammarion, collection Champs.
  • Burlaud, A., Eglem, J.Y. & Mykita, P. (1995). Dictionnaire de gestion. Paris : Foucher.
  • Chevallard, Y. (1985). La transposition didactique. Grenoble : La pensée sauvage.
  • Clerc, D. ( 1994). Déchiffrer l’économie. Paris : Syros.
  • Cohen, E. (2000). Dictionnaire de gestion. Paris : La découverte.
  • Coriat, B. & Weinstein, O. (1995). Les nouvelles théories de l’entreprise. Paris : Garnier Flammarion, collection
  • Le livre de poche.
  • Darbelet, M., Izard, L. & Scaramuzza, M. (1995). Notions fondamentales de gestion de l’entreprise. Paris :
  • Foucher.
  • Pareto, V. (1909, 1981). Manuel d’économie politique. Genève : Librairie Droz.
  • Simon, Y. & Joffre, P. (1997). Encyclopédie de la gestion. Paris : Economica.

 

METHODOLOGIE et SUPPORTS DE COURS
Faisant autorité dans les nouvelles pédagogies de l’enseignement, la méthode active sera privilégiée.
Elle consiste à rendre l’étudiant acteur de ses propres apprentissages et au travers des situations de recherche, elle le stimule à être coproducteur de ses savoirs, l’exerce à une plus grande autonomie, à l’initiative, à la créativité, à la mise en pratique des connaissances, à la motivation et à la participation.
Cette méthode est usitée, aussi, dans ces variantes telles :

  • la méthode interrogative qui favorise une relation plus vivante entre les étudiants et le professeur, suscite l’attention et l’intelligence, la réflexion et la mémoire ainsi que l’analyse structurée des contenus… ;
  • l’apprentissage par une situation problème. L’étudiant est confronté à un problème et doit pouvoir le surmonter, le résoudre en faisant, évidemment, appel aux contenus de cours aussi bien théorique que d’études de cas dont il peut se servir pour concevoir, élaborer, asseoir et mettre en œuvre un plan.

Sans tomber dans l’ex cathedra, l’enseignant présentera des courts exposés, des productions écrites ou orales.  Il va également promouvoir des travaux individuels et de groupe ; des recherches documentaires et des enquêtes.

 

INVESTISSEMENT SUPPLÉMENTAIRE ATTENDU DE L’ÉTUDIANT
Quelques sites recommandés en vue de s’informer sur les possibilités et les outils pour la création et la gestion d’entreprise.

FOREM Entreprises, Créer et gérer son entreprise :
 http://www.leforem.be/entreprises/gerer/gerer-son-entreprise.html
 
PORTRAIT Wallonie, Infos entreprises
http://www.infos-entreprises.be/fr

SPF Economie, PME, Classe moyenne et Energie
http://economie.fgov.be/fr/entreprises/

Par ailleurs, les étudiants sont invités à suivre le plus souvent les infos économiques sur Canal Z ; Ils ont également la possibilité de lire des articles, participé à des conférences sur l’entreprise et  les politiques publiques en matière d’emploi, de compétitivité et croissance économique etc.
 

 

EVALUATION
Les étudiants sont évalués sur les compétences visées dans ce cours. La mobilisation des connaissances et théories du cours leur permettront d’aborder des situations-problèmes et de produire une analyse sur un sujet donné. Lors de l’analyse, l’étudiant démontre également ses capacités d’établir des liens entre des sujets interdisciplinaires du programme de coopération internationale. Il doit être en mesure de recourir à l’actualité, de sauvegarder la cohérence et la clarté de ses réponses.
Trois côtes fusionnées permettront d’établir une côte annuelle sur 20 points.

Les Travaux Pratiques (individuel et de groupe) sont côtés sur 40 points

L’interrogation sur 40 points

40 % des points

L’Examen écrit

60% des points

COTE ANNUEL

100% ramenés à 20 points le max de la cote finale (TP, interro et examen)

Ce cours est un prérequis pour l’accès à l’année académique suivante.